Vive le vent, vive le vendredi…
Installation - 1999

La parole est donnée aux ouvriers de Saint-Nazaire. Allant sur les lieux de travail, sur les chantiers, des objets et témoignages sont récoltés pour être réinstallés dans un hangar désaffecté au cœur même du site industriel, gardant par là cette volonté de rester le plus prêt possible de la source.
Leurs bleus de travail, les casques de chantier, les chaussures de sécurité, les vestiaires métalliques, les fiches de paye, les outils et pièces manufacturées livrent la parole donnée par des syndicalistes sur leurs conditions de travail.